Éthique et esthétique : le Care Design au service de l’utilisateur

par | ressources et méthodologie

petite bande dessinée
Ecole de design la fontaine - devenez designer


Le Care Design : Définition et bref historique

Aujourd’hui, le concept “d’objet design” est souvent interprété comme un objet de luxe, inaccessible, esthétique mais pas forcément pratique et réservé à une élite. C’est là que l’on retrouve le Care Design, qui va mettre des valeurs au centre d’une compétence : le design est utile et éthique : il sert le bien commun. Il en découle une notion d’intérêt général.
Cette approche prend en compte à la fois les impacts physiques et sociaux d’un projet en se souciant de l’accès des personnes (par exemple) vulnérables ainsi que des problèmes de société plus larges : le vivre ensemble.

L’origine du terme “Care”, puise probablement sa source dans des ouvrages à caractère féministes dès les années 1960, notamment avec l’autrice Carol Gilligan et ses héritières, Joan Tronto et Berenice Fisher, qui feront avancer le sujet grâce à leurs publications.

Mais pas seulement. Le Care Design recoupe différentes compétences et domaines d’intervention du Design dans sa globalité, comme le Design d’Objet, Design d’Espace etc.

Ces dernières années, le Care Design s’est principalement concentré sur des projets d’envergure médicale, mais aussi sur l’Expérience Utilisateur. Le Care Design s’intéresse à différents types de champs d’application et explore les possibilités qui s’offrent à lui en interrogeant sa cible et en faisant émerger de ces témoignages des projets innovants.

Le 4 principes fondamentaux du Care partent de l’utilisateur et y retournent ensuite.

1- “se soucier de “
2- “prendre en charge “
3- “prendre soin “
4- “recevoir le soin “

Le Care Design part de ces principes et le met en application dans son champ de compétences techniques.
Focus sur une branche essentielle du design et pourtant encore sous estimée.

Care Design et design Inclusif : Un apprentissage centré sur l’Expérience utilisateur

Microsoft Care design

L’entreprise américaine Microsoft, sur son site internet dédié au design, nous parle de manière plus approfondie de son engagement pour l’inclusion au travers du design qu’il applique à tous les niveaux dans ses produits physiques et numériques. Microsoft, avec comme fer de lance, Christina Mallon, une directrice de branche Design Inclusif, [voir notre article sur le Design Inclusif] elle même atteinte d’un handicap, la firme américaine se positionne clairement dans une démarche d’inclusion et d’universalité.
Favoriser l’inclusion et lutter contre l’exclusion passe, selon la firme, par une volonté de faire apparaître dans des visuels des situations que l’on n’a pas l’habitude de voir.
Concrètement, il ne s’agit pas “seulement” d’appliquer un texte plus grand pour les malvoyants, mais de repenser totalement sa démarche de création. 

La société Humaine est composée d’une multitude de personnes aux sensibilités, compétences, histoires de vie différentes et il faut les prendre en compte. La démarche de Microsoft débute en se posant les bonnes questions. “Pour qui allons nous designer cet objet? Ce logiciel, ce site internet, ce bâtiment etc.”

L’Humanité est composée de 7 milliards d’individus, autant les observer pour créer des designs qui leur parleront et les incluront. Pour Microsoft, il faut bien différencier accessibilité et inclusion. L’accessibilité est un attribut alors que l’inclusion est une méthode à suivre.

Une voiture accessible sera, par exemple, adaptée à une personne en fauteuil roulant, alors qu’une voiture inclusive s’adaptera à tous.tes, sans aucune distinction

Autre exemple : Une vidéo accessible aux malentendants aura des sous-titres, tandis qu’une vidéo inclusive aura aussi une voix-off décrivant ce qu’il se passe (pour personnes malvoyantes) et n’utilisera pas du vocabulaire excluant.

Le Care Design se place au-delà du handicap ou de la situation personnelle de la personne utilisatrice, et va s’intéresser à la manière qu’elle aura d’interagir avec la société tout entière, au travers de cette utilisation. Un handicap ne sera plus considéré comme la condition particulière d’un individu, mais comme une opportunité de communiquer différemment entre êtres humains, dans le sens du bien commun

Cette démarche, n’est pas nouvelle, et pourtant, elle repense le Design pour qu’il soit au service de son utilisateur. De la même manière, la sensibilité de l’utilisateur peut changer selon la situation.

Cas d’école : La cocotte minute Seb et sa publicité des années 2000.

Dans cette publicité, une mère, qui a un bébé dans les bras (handicap situationnel) demande à sa fille de l’aider. Or, elle n’a pas de mains (handicap permanent). Elle y arrive tout de même, grâce à la technologie développée par la marque, qui facilite la vie de l’utilisateur en simplifiant son système de fermeture de cocotte.

Cette approche du Design d’Objet fait écho au Care Design mais aussi au Design Inclusif. On va solutionner un problème personnel, pour en faire bénéficier le plus grand nombre, sans distinction. “Peut être, ai-je le bras dans un plâtre, ou bien ai-je perdu un bras, ou bien ai-je juste un bébé dans les bras, mais je ne veux pas qu’on me rappelle à cette condition et que l’objet remplisse sa fonction.”
Dans cette publicité, cette approche du Care Design est bien évidemment liée à un besoin marketing, mais fait également un éclairage sur les pratiques bénéfiques du Care design dans la discipline du Design d’Objet. Cette approche voit ses bénéfices s’appliquer sur le long terme

Care Design : Pas du soin à proprement parler


Le Care Design, par définition, est à la fois l’instrument du beau et du pratique.

Il faut cependant le préciser : Le Care Design n’est pas du soin à proprement parler, mais de la sensation de soin. On parlera de Care Design dans l’architecture d’un hôpital, ou bien dans une infrastructure publique accessible à une personne handicapée ou alors dans le design d’un objet du quotidien.

Ikea, par exemple, a consacré toute une gamme de fauteuils et d’objets du quotidien à destination des personnes souffrant du dos ou de difficultés physiques particulières.

Cela donne, notamment, le fauteuil OMTÄNKSAM. Le géant suédois le dit en substance sur son site : ce fauteuil est là pour répondre à des besoins spécifiques, mais reste à destination de toutes les personnes

Cette approche du Care Design ne désignera pas de cible, même si clairement, le cœur de cible de cette campagne de publicité est la classe d’âge supérieure, plus encline à souffrir du dos.
Dans la création de ce fauteuil, les designers se sont posé la question de l’esthétique du fauteuil, mais aussi de l’utilisation de toute personne susceptible d’avoir mal au dos. On s’adresse à un public spécifique, sans pour autant le stigmatiser.
Fauteuil care design Ikea

Une réponse à un besoin spécifique, dont les bénéfices profitent au plus grand nombre. 

Derrière ce fauteuil adapté, il y a Britt Monti, responsable création chez Ikea. Pour designer ce fauteuil, elle a puisé dans son expérience personnelle. Le but : apporter des réponses à des besoins spécifiques. Elle-même victime d’un AVC, elle a dû faire face à des difficultés et s’est rendue compte que certains équipements dans nos intérieurs ne sont pas adaptés à des personnes qui ont des besoins spécifiques, comme une personnes en récupération après un accident, ou bien une femme enceinte, ou une personne avec un bras cassé.

Le fauteuil a donc été dessiné de façon à ce qu’une personne ne pouvant pas se relever avec aisance, puisse, avec ce fauteuil, le faire sans difficulté. Des accoudoirs plus amples et solides ont été intégrés, ainsi que des rangements sur les côtés et un renforcement en bas du dossier, pour les lombaires fragiles. L’aspect Care Design et Design d’Objet sont donc complémentaires pour ce projet.

Care Design et espace public

Architecture et Care Design : La fonction soignante de l’architecture et de l’espace bâti.
https://archiwebture.citedelarchitecture.fr/fonds/FRAPN02_BRUAN/inventaire/vignette/document-37441 Si on part de la fonction première de toute architecture, elle a une fonction de protection, à l’image du toit d’une maison qui protège une famille des intempéries. Le Care Design, dans son volet architectural, remplit également cette fonction.

Soigner l’hôpital pour soigner les patients : L’exemple de l’hôpital Charles Foix à Ivry-sur-Seine, le bâtiment de l’Orbe. 

A la fin des années 1980, l’architecte André Bruyère est intervenu dans la conception de l’aile de gériatrie à l’hôpital Charles Foix. La problématique n’était pas si simple, il fallait créer une structure pour accueillir des personnes âgées en état de soins, avec une surface restreinte, dans un lieu urbain.

Pour mener à bien ce projet, André Bruyère, va s’entourer de spécialistes de différentes branches, philosophes, médecins etc. Ce qui donnera une aile de soins de jour assez organique :
Credit Agence Bertrand Naut

Credits : Agence Bertand Naut.

Le Care Design va donc entrer en ligne de compte. Il est primordial de prendre en compte l’avis et l’utilisation concrète des personnes, quand on conçoit ou remodèle un lieu considéré comme un refuge et un lieu de soins et d’apaisement. L’aile de gériatrie est organisée de manière plutôt circulaire, à la manière d’une place de village, avec un espace central et des espaces périphériques. Les matériaux choisis seront sélectionnés en fonction de leur caractéristiques propres dans le domaine de l’architecture (résistance, durabilité) mais aussi pour leur capacité à amener du bien-être. Cela donnera un espace composé de larges fenêtres et de murs circulaires (doux au regard) et des couleurs pastels qui apaisent les yeux tout en restant dynamiques.


Le sujet du soin que l’on apporte aux aînés en maison de retraite ou en hôpital revient souvent au cœur des débats de société, car il nous renvoie à nous-mêmes, le vieillissement de l’être humain étant inéluctable. C’est là que le designer, les yeux ouverts sur la société et le monde qui l’entoure, va adapter ses connaissances techniques pour façonner un lieu au service de l’utilisateur.

De même, dans l’enceinte d’un hôpital, et qui plus est dans un service accueillant des familles, il est important de se sentir rassuré mais aussi informé. Le Care design va entrer en ligne de compte.

Pour ce projet, la jeune designer Cécile Drevon a imaginé une signalétique ludique et colorée pour rassurer les parents et les enfants dans cette aile pédiatrique d’un hôpital.

La fonction du designer sera multiple dans ce projet, pour allier l’éthique à l’esthétique. Aujourd’hui, les écoles de Design, dans leurs enseignements, proposent des modules dédiés au Care Design, ce qui va former la sensibilité des futurs Designers Junior sur ces sujets essentiels.

 L’aspect engagé du Care Design

Car design nature ville
Le Care design, dans sa démarche philosophique du “prendre soin”, va également intégrer des problématiques écologiques et des questions spécifiques :


“Comment peut-on, en tant que designer ou architecte, créer de nouveaux projets, qui dureront dans le temps et qui seront respectueux de l’environnement et adaptés au vivre ensemble?”

Le thème de la ville est au cœur de ces problématiques, car l’artificialisation des sols est grandissante (environ 30 000 hectares en France chaque année, source gouv.fr).
Mais si le thème du Care Design et de la ville est très actuel, il n’est pas nouveau.

Antoine Fenoglio, designer (Sismo) et Caroline Jobin (philosophe et psychanalyste), tous deux spécialistes du Care, évoquent dans leurs travaux, à la Chaire de Philosophie de l’Hôpital, l’exemple du tremblement de terre de Lisbonne, au 18ème siècle, pour illustrer l’utilité du Care dans un contexte plus large.


Le séisme de Lisbonne de 1755 puis le tsunami, première catastrophe à grande échelle en Europe moderne, a marqué les esprits. La ville verra mourir environ 100 000 personnes.
Voltaire, dans une lettre à Rousseau, expliquera que l’architecture de la ville est indirectement responsable de la mort d’un grand nombre de gens dans cette catastrophe.
Les immeubles à 7 étages, qui constituaient la majorité des habitations alors, et parfois construits de brics et de brocs, se sont révélés être des pièges mortels pour les habitants.
En substance, Voltaire imagine que s’ il y avait eu une répartition différente des populations, par exemple, de manière plus horizontale avec des habitations individuelles par famille, il y aurait eu beaucoup moins de morts.

Arrive alors la problématique contemporaine : Est-ce que la ville nous rend malade?

Guangxi News, care design, hostile architecture Source : Guangxi News – Poteaux anti SDF en Chine.
Le Care Design, couplé à l’architecture, va repenser l’espace urbain pour offrir aux populations une meilleure vie. On met alors en parallèle la vulnérabilité urbaine et la vulnérabilité planétaire.


Ce qui permet de penser Design Global et de se poser d’autres questions au travers de ce prisme-là. Le Care Design voit l’architecture comme un moyen de remettre les humains en contact les uns avec les autres et non le contraire.
Aujourd’hui, si certains espaces sont dessinés par des architectes pour être inhospitaliers, comme les bancs anti-sdf par exemple (Architecture hostile), le Care Design ira précisément dans le sens contraire.

Le Care Design, au travers d’une architecture hospitalière (dans les sens de l’accueil du public) repense la ville, en intégrant par exemple, des ilots de verdure, qui créeront des espaces de fraîcheur lors des canicules, qui surviennent désormais tous les ans.
Couplé à l’architecture, le Care va enlever l’opposition de l’Humain à la Nature, pour les faire évoluer de manière horizontale et complémentaire pour faire évoluer les mentalités et le métier de Designer.

De la même manière, le Care Design pousse sa réflexion sur les matériaux que l’on utilise pour construire nos villes et va mettre en opposition le béton et le sable avec les arbres et la nature.

 


care design droit humains

Care Design et Féminismes 


Le Care : C’est-à dire “ramener le souci des autres et du soin au centre des problématiques du Design” passe dès les années 60 par le prisme des féminismes, car sujet de société.


Carol Gilligan, autrice féministe, va, dans les années 1960, mettre en opposition la morale féminine et masculine, en appuyant sur le fait que le côté féminin se souciera (“Care”) plus globalement des autres dans tous les aspects de son existence, contrairement au côté masculin, peut être plus impulsif dans ses choix.

Longtemps cantonné à ce courant de pensée, car découlant de la sociologie, le “Care” ressurgira à nouveau dans les années 1990, grâce à un article co-écrit par Joan Tronto (Professeure d’Université aux USA et philosophe) et Berenice Fisher, autrice sur le sujet des Féminismes.
Ces autrices vont donner une nouvelle dimension au Design, en lui appliquant cette notion de Care et établir 4 piliers. (Selon Cécile Gilleux, chercheuse en sociologie; voir sources) 

“Elles ont identifié quatre phases du care :
« se soucier de » – en premier lieu, faire attention au besoin de care ;
« prendre en charge » – assumer la responsabilité du care ;
« prendre soin » – le travail effectif qu’il est nécessaire de réaliser ;
« recevoir le soin » -”


Ce côté exclusivement féminin et militant tend à se gommer, au fur et à mesure que les débats, dans la société, font avancer les sujets. Le monde du Design prend en compte ces facteurs et intègre ces notions sociologiques et Humanistes dans ses projets. Cela se retrouve dans les évolutions du métier, favorisant l’émergence, par exemple, des Global Designers, comme des éléments pivots d’équipes en entreprise. 

Conclusion

Le Care Design soulève des questions de société qu’il faut prendre en compte dans tout projet de design.

Il est probable que cette tendance prenne de plus en plus d’ampleur dans les projets de Design. C’est en cela que les Global Designers (ou Designers Universels) auront une longueur d’avance sur le sujet; car dans leur démarche de création de projet, ils doivent d’ores et déjà penser avec plusieurs casquettes.

Également, le fait d’inclure des penseurs ou artisans, de différents corps de métiers sur un même projet design permet d’avoir une richesse : la diversité des points de vue, on le voit avec le projet de “l’orbe” de l’hôpital de l’Hôpital Charles-Foix d’Ivry-Sur-Seine d’André Bruyère

 

On voit l’impact sous-jacent du Care Design par exemple en voyant les personnes portant des prothèses 3D qui n’hésitent plus à poster des photos d’eux sur les réseaux sociaux. Le fait d’associer design et médicalisation fait progressivement entrer dans les esprits que la réalité sociale n’est pas uniquement basée sur des concepts humains publicitaires avec des corps lisses, mais qu’elle est multiple, avec différents types de profils et surtout, que c’est acceptable

Pour autant, le Care Design, tout comme le Design Inclusif, par définition, cherche à inclure son utilisateur en éliminant toute trace d’appartenance à une catégorie sociale spécifique. Adaptabilité, neutralité et fonctionnalités sont les maîtres mots, pour améliorer l’expérience utilisateur, en effaçant l’aspect stigmatisant.

 

Toujours est-il que le Care Design prendra probablement de plus en plus d’ampleur, car la société à besoin de cette sensibilité, qui est une des forces du designer. Le Care Design aura certainement aussi besoin de s’appuyer sur toutes les branches du design, comme le Design Inclusif, le Social design, le Global design etc, pour avancer.

A voir, donc, dans le temps, comment le Design pourra s’adapter aux besoins de l’utilisateur

Sources :
www.universalis.fr/encyclopedie/carol-gilligan/1-un-autre-regard-sur-l-ethique/
www.les-sismo.com/design-with-care/
www.fondationdefrance.org/fr/cat-personnes-vulnerables/care-design-beau-et-inclusif-a-la-fois
archiwebture.citedelarchitecture.fr/fonds/FRAPN02_BRUAN/inventaire/vignette/document-37441
Cecile Gileux : https://calenda.org/390966
FISHER Berenice, TRONTO Joan, « Towards a Feminist Theory of Caring », in ABEL Emily, NELSON Margaret (dir.), Circles of Care, Albany, SUNY Press, 1990

Ecole de design la fontaine - devenez designer
Inscrivez vous à la newsletter pour suivre notre actualité du design.
Mention légale

Découvrez d’autres articles similaires

Inscrivez-vous à la Newsletter pour suivre notre actualité du design.

Inscrivez vous à la newsletter pour suivre notre actualité du design.
Mention légale
Ecole de design la fontaine - devenez designer

Nos réseaux sociaux