Articles similaires

Tout savoir sur le crayon de papier

par | ressources et méthodologie

Tout savoir sur le crayon de papier

Savez-vous réellement tout sur le crayon de papier ? Cet outil incontournable n’a cessé et ne cesse d’évoluer depuis de nombreuses années. Tout comme son fidèle ami le pinceau, cet objet est omniprésent dans notre quotidien. On le retrouve notamment dans :

  • Le domaine esthétique, avec sa mine plus ou moins grasse pour habiller la paupière inférieure ;
  • Comme gratte-papier, pour noter les idées qui peuvent nous passer par la tête ;

Le milieu professionnel, où sa forme varie pour s’adapter parfaitement à l’utilisation de son propriétaire (le crayon plat utilisé par les charpentiers, le critérium avec sa mine fine, ou encore le crayon à mine sèche pour les croquis d’architecte).

L’origine du crayon de papier :

Pour seconder la plume au Moyen-Âge, les moines copistes se servaient d’un morceau de plomb taillé en forme de tige. Au XVIe siècle, le graphite apparaît au Nord de l’Angleterre. Ce minerai est un dérivé du carbone, appelé aussi plombagine, ce qui signifie “sorte de plomb”. Il est généralement taillé sous la forme d’un bâtonnet et entouré d’une gaine de bois ou de cuir, afin qu’il serve à écrire. Cependant à l’époque, le problème est que le minerai est très cher et qu’on ne le trouve qu’en petite quantité.

À la fin du XVIIIe siècle, le chimiste Suédois Carl Wilhelm Scheele découvre que la composition exacte du graphite, se révèle être du carbone et non du plomb. Cet intitulé “graphite”est un dérivé de graphein, verbe gre, qui se traduit par “écrire”. Il a été attribué par Abraham Gottlieb Werner, géologue allemand.

La guerre entre l’Angleterre et la France en 1975 faisait craindre une pénurie de crayons de papier, due à un blocus du graphite. En effet à l’époque, ce composant se trouvait uniquement dans le secteur de la Manche. Nicolas Jacques Conté, scientifique Normand, va alors concevoir une mine performante, mais surtout à un prix abordable. Elle se compose alors d’argile et de graphite qui, ensemble, cuisent à 1 000°C. Grâce au bois de tilleul ou d’épicéa, cette composition donne naissance au crayon d’aujourd’hui.

Sa composition :

Comme toute préparation, il faut veiller à bien suivre certaines étapes :

  • Broyez le graphite avec l’argile,
  • Mélangez-les avec de l’eau afin d’obtenir une pâte. (Ces 2 étapes vont définir la qualité finale de votre mine, il ne faut donc pas les négliger.)
  • Mettez tout cela au four sur 1 200°C,
  • Une fois votre mine cuite, imprégnez-la d’huile et de cire,
  • Enfin, enduisez-la de colle, puis, déposez le tout dans une rainure de planche de cèdre de préférence. Ce bois a de multiples avantages, il n’est ni trop dur ni trop tendre, il est agréable en main et il ne casse pas facilement.

Son utilisation dans le design en fonction de la dureté de la mine :

dureté de la mine du crayon de papier

Contrairement à toutes attentes, le crayon de papier n’est pas utilisé pour donner un effet “bonne mine”. Le crayon, qu’il soit sous sa forme ancienne ou moderne, est l’outil de base du dessin. Son aptitude à tracer rapidement, légèrement et à être effacé, lui permet de servir de base à toutes sortes de techniques. La richesse des rendus fait que le crayon peut se suffire à lui-même. Il offre la possibilité de réaliser de rapides croquis, mais aussi des œuvres très élaborées. Le terme « dessin » désigne toute œuvre réalisée par cet outil. Pour les designers, avoir un crayon de papier constamment avec eux, leur permet de laisser leur créativité s’exprimer à tout moment, et de travailler dans diverses conditions.

L’utilisation du crayon de papier de nos jours :

De nos jours, on trouve une multitude de crayons pour diverses utilisations. Il existe notamment :

  • le crayon de couleur,
  • le crayon “en papier”,
  • le crayon à l’aniline,
  • le crayon bicolore,
  • le crayon aquarelle,
  • le pastel,
  • le fusain,
  • le crayon sanguine,
  • le crayon de charpentier,
  • le crayon maçon et tailleur de pierre,
  • le crayon de maquillage,
  • le crayon de tailleur,
  • le crayon à copier
  • et enfin, le crayon lithographie.

Malgré que le crayon de papier date du Moyen-Âge, son utilité n’est plus à démontrer. Son design s’est quelque peu modifié au fil des années pour s’adapter aux envies et à l’utilité de chacun.
Le crayon papier est une innovation qui a laissé place à bien d’autres, comme le crayon de couleur ! 

Articles récents


Articles similaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *