DESIGNER TEXTILE

Designer matériaux, designer couleurs et matières

Un métier à valeur ajoutée…

Traduire un projet en une expression plastique grâce à la mobilisation d’expériences sensibles (toucher, éprouver) afin de se différencier par rapport à la concurrence (vente de produit, amélioration de l’image, renouvellement de gamme, etc.). Choisir des matériaux et des procédés de fabrication capables de donner du sens et de la qualité à un support ou à une matière

Add Content Block

Interlocuteurs internes privilégiés

Direction générale/comité de Direction, ingénieurs, service marketing, service communication, service commercial, chef de produit/marque, chef de marché

Interlocuteurs externes privilégiés

Bureaux de tendances, centres de recherche/universités, spécialistes en sociologie, écologues

Activités principales

  • Décryptage des données d’un cahier des charges technique ;
  • Suivi du brief avec le client (interne/externe) et appréciation des différentes contraintes (prix, techniques, etc.) ;
  • Définition et intégration des enjeux stratégiques des projets du client (dimension politique, sociale, culturelle, économique) pour déterminer l’aspect général et le format des produits afin de répondre à ses besoins ;
  • Prise en compte des contraintes économiques et de faisabilité ;
  • Appréhension des matériaux et de leur mise en œuvre, de leurs propriétés, de leurs contraintes et de leurs procédés de fabrication ;
  • Réalisation d’hypothèses de produits innovants et personnalisés (nuanciers, maquettes, gammes d’échantillons/maille et gammes d’échantillons/impression, tissage, manipulations, aspects de surfaces) puis choix de la piste à investiguer ;
  • Investigation dans des bases de données et des centres de ressources (matériauthèque, tissuthèque, filothèque, etc.) ;
  • Choix des matériaux en fonction d’un cahier des charges déterminé ;
  • Réalisation d’un dessin précis de l’objet (couleurs, textures, touchers, formes, etc.) ;
  • Analyse des paramètres liés à la conception et à la réalisation du projet (contraintes créatives, marketing et techniques, coûts, délais) ;
  • Modélisation 3D des plans techniques ;
  • Réalisation d’essais sur la matière et adaptation de la forme aux techniques, tout en conservant la fonctionnalité et l’esthétisme ;
  • Réalisation d’une maquette et passation de tests ;
  •  Apport de précisions (dessin, fiche technique) quant aux processus et procédés de fabrication utilisés afin d’aboutir à l’effet, à l’aspect ou à la qualité recherchée ;
  • Choix des outils et des modes de communication adaptés au projet pour une présentation engagée et convaincant ;
  • Validation et lancement des prototypes jusqu’à leur mise en fabrication et appréciation de la cohérence globale ;
  • Programmation et scénarisation d’un projet ;
  • Argumentation par écrit ou à l’oral des différentes étapes de la recherche et de la production ;
  • Expérimentation et incarnation des projections (tests, maquettage 2D/3D, prototypage) ;
  • Observation critique du résultat et ajustement de la démarche, au besoin ;
  • Exploitation des technologies de l’information, de communication et de collaboration pour assurer le bon déroulement du projet ;
  • Coordination de tous les aspects de la production des produits et interface avec les différents intervenants (ingénieurs, commerciaux, fournisseurs, sous-traitants, etc.).

Activités secondaires

  • Transférer, adapter des technologies.

Compétences requises (techniques, relationnelles)

  • Bonne culture des arts appliqués ;
  • Bonne culture technique, législative et juridique (normes, règles, sécurité) ;
  • Bonne connaissance des marchés (concurrence, réseau, fournisseurs, etc.) ;
  • Bonne culture des techniques (archivage, réserves, conservation, usure, restauration) ;
  • Maîtrise d’un vocabulaire technique sensible et précis.

Compétences relationnelles requises

  • Capacité à se positionner et à défendre ses idées/projets ;
  • Esprit d’analyse et de synthèse ;
  • Capacité d’adaptation ;
  • Prise de recul quant à ses propositions ;
  • Aisance relationnelle ;
  • Capacités créatrices et artistiques supérieures ;
  • Curiosité (écoute des signaux émergents) ;
  • Pragmatisme ;
  • Persévérance.

Compétences techniques requises

  • Maîtrise des techniques du dessin ;
  • Maîtrise des techniques d’impression, ennoblissement, image (photo, vidéo, infographie), maille, tissage, broderie, volume, et de leurs contraintes ;
  • Maîtrise des matériaux et de leurs propriétés (texture, dureté, etc…) ;
  • Maîtrise des couleurs et matières ;
  • Maîtrise des principaux procédés de filature et de filage ;
  • Maîtrise des modes de fabrication et de finition (traitements) et de leurs contraintes ;
  • Maîtrise de la lecture et de l’exploitation d’un plan technique ;
  • Maîtrise de l’écoconception (gain de matière, cycle de vie complet d’un produit, etc.)
  • Maîtrise des mises au raccord des dessins (raccord droit, sauté, etc.)
  • Maîtrise des outils informatiques et des logiciels professionnels spécialisés (Photoshop, Illustrator, etc.)
  • Connaissance des logiciels de tissage (Pointcarré, Mautom, Nedgraphics) ;
  • Connaissance des métiers connexes (architecture d’intérieur, etc.) et de leur vocabulaire ;
  • Maîtrise du cycle de production ;
  • Capacité à trouver des solutions ;
  • Maîtrise des relations transversales (clients, fournisseurs, prestataires) ;
  • Capacité à travailler en équipe pluridisciplinaire ;
  • Sens de la planification ;
  • Maîtrise de l’anglais (oral et écrit).

 

Tendances d’évolution

Développement de la dimension internationale, notamment liée au sourcing, nécessitant la maîtrise d’une langue étrangère (anglais, mandarin, etc.).

Niveau de qualification indicatif

Bac+5. Écoles de design

Passerelles professionnelles

Métiers de provenance : assistant designer couleurs et matières (matériaux/textile)
Métiers d’évolution : designer produit, directeur du design en agence, design manager, chef de projet design

Rémunération courante

25 k€ – 50 k€ (brut annuel)

 

Source : Référentiel des métiers du design – DGCIS/INTERFACE