LE DESIGN DE PRODUIT DANS LE DOMAINE STRATEGIE

Le Design de produit dans le domaine stratégie a pour rôle de définir les outils de cadrage et d’évaluation de projet. Déterminer des grilles d’interprétation d’un avant-projet afin que chacun partage le même langage. Son champ des relations est large, du comité de direction générale au comité de direction. Du directeur artistique en passant par l’équipe de Designers. Ainsi que le service marketing, les décideurs et le service des achats.

Activités principales du domaine : 

Le design de produit dans le domaine stratégie compte plusieurs activités. Il y a l’étude de la concurrence et du marché, le relai entre le marketing et le design ainsi que l’analyse du cahier des charges. On retrouve également la traduction ou réorientation du projet de l’entreprise et de son projet de marque et les projeter dans l’avenir. La création d’outils d’aide à la créativité et à la décision. La planification du projet à court/moyen/long terme (stratégie de déploiement).

De plus il y a le travail sur des programmes d’innovation appliquée (conception d’un plan d’innovation illustré). La définition des profils produits/services, promesses produits/services et bénéfices pour l’entreprise Réalisation de guides/livres blancs (charte de produit/service). Ensuite il y a le choix des visuels, l’explication et la justification des choix opérés par rapport au projet. L’aide au choix de la piste de l’avant-projet ainsi que l’explication et la valorisation de la démarche design au sein de l’entreprise (plus-value).

Compétences générales requises dans le domaine stratégie : 

Le design de produit dans le domaine stratégie nécessite d’avoir des compétences liées à ses activités.

Add Content Block
  • Compétences relationnelles requises : 

En design produit, si on veut évoluer dans le domaine stratégie il faut avoir une bonne connaissance de l’histoire du design et de l’histoire de l’art. Ainsi qu’une bonne culture produit et des connaissances en gestion marketing (marché, produits, …). Un sens politique également, une aisance relationnelle et la capacité de s’adapter à ses interlocuteurs (langage, vocabulaire, …).

  • Compétences techniques requises : 

Un bon esprit d’analyse et de synthèse et une sensibilité graphique, visuelle, esthétique. La capacité à saisir et formaliser l’ADN de l’entreprise et avoir une vision globale stratégique. la capacité de décrypter l’objet et la maîtrise des techniques de communication écrite et orale. Enfin, la maîtrise des techniques d’animation de réunion, la capacité à fédérer et la maîtrise des techniques de négociation. 

Source : Référentiel des métiers du design – DGCIS/INTERFACE