Articles similaires

La tendance Memphis, la nostalgie des années 80

par | ressources et méthodologie

memphis style figma

Stranger Things, BladeRunner 2049, Terminator, la mode est actuellement à la nostalgie et aux années 80. Le monde du design graphique n’y échappe pas et le style de l’école « Memphis » revient sur le devant de la scène.

Un graphiste doit connaître ses « classiques » pour pouvoir anticiper les cycles de la mode. En voici un exemple parfait avec le retour des années 80 et des inspirations du mouvement Memphis. Ce mouvement a été initié en 1981 par le designer Ettore Sottsass Jr. Basé à Milan, ce mouvement débute lors d’une soirée organisée par Ettore lui-même, voulant casser les codes du moment. Ce groupe d’architectes et de designers a largement contribué à influencer les créateurs dans leurs choix graphiques. Cela durera toute une décennie.

L’instigateur du mouvement, Ettore Sottsass (1917-2007), sort de l’école polytechnique de Turin en 1939. Il travaille, après guerre, à la reconstruction de l’Italie, puis part à l’étranger. Il découvre alors le design industriel puis le Pop-Art aux Etats-Unis. A son retour, ce touche-à-tout crée son agence de design en 1947 à Milan en initiant différents projets : peinture, graphisme,  création de meubles, de bijoux, de céramiques, tout y passe.

Le Groupe Memphis

Le groupe Memphis a été créé à la fin de l’année 1980 à Milan lors d’un rassemblement d’architectes et de designers, chez Ettore lui-même. (La légende dit que le groupe se serait nommé Memphis car le vinyle“Stuck inside of mobile with the Memphis blues again” de Bob Dylan tournait en boucle.) 

En quelques jours, des discussions s’amorcent et des premières esquisses sont griffonnées. On présente une cinquantaine d’objets originaux en septembre 1981 à Milan au salon du meuble. 

A contrepied du modernisme jugé froid, Ettore et ses confrères tranchent avec des couleurs vives caractéristiques. Le groupe présentera notamment des assemblages de formes cubiques et coniques originales.

Ce mouvement, comme beaucoup d’autres, est arrivé avec le mouvement Design Radical et l’Anti-Design. Il se place en contrepied du design architectural des années 1930 à 1960, apparenté au mouvement Moderniste.

groupe memphis style 80

Couleurs vives, mélange de formes rondes, lignes, points, le but est de redonner de la couleur et de la joie dans le paysage du design. 

Associer des matières improbables, telle était une des caractéristiques de ce mouvement : bois, stratifié, métal, plastique, le but était de casser les codes. Certaines œuvres ont marqué les esprits de par leurs formes comme la bibliothèque “Carlton” en forme de V ou le fauteuil “Bel-Air”. Toutes les couleurs et toutes les formes y passent.

Ces décisions ne sont pas anodines de la part des designers de l’époque. Le but étant d’aller à contre-courant, face à la vague moderniste et fonctionnelle.

Face au “tout pratique et optimisé”, le style Memphis, non sans une touche d’ironie et d’humour, présente des objets aux formes insolites. Ces objets attirent l’œil et pas seulement dans un but pratique de rangement et d’optimisation d’espace : on recherche une réaction de la part de l’utilisateur.

 

Une courte période

Pendant huit ans, jusqu’en 1987, le groupe Memphis sort une collection par an.
Ettore lui même, tentait de donner sa propre définition du design. On peut retrouver cette définition dans le sous-texte d’une exposition nommée Ettore Sottsass Jr : de l’objet fini à la fin de l’objet. – Exposition au Musée des Arts décoratifs (21 octobre 1976 – 03 janvier 1977).

«J’estimais que le rôle de l’architecte ou du designer, à ce moment-là, était d’instaurer une méthodologie du doute, de la souplesse, de la construction/destruction, de la gravité/ironie, de l’optimisme/pessimisme, de la forme/non forme, etc. »

De Memphis au Style Figma 

figma memphis

 

Aujourd’hui, ce style connoté années 80 fait parler de lui sur les réseaux sociaux, notamment au travers de Figma, la plateforme emblématique du design digital UI (Interface Utilisateur) en ligne. Il remet les formes géométriques et colorées en avant dans sa propre interface cubique, en choisissant des couleurs vives et des bordures noires épaisses. Est-ce une volonté d’ordre pratique ou bien artistique? La couleur aide, en tout cas, à différencier les différents modules les uns des autres et le style est plus affirmé. L’interface fait parler d’elle et les esprits sont marqués. Tout comme “l’esprit Memphis” à l’époque.
Ce style, qui revient au goût du jour, est peut-être un contre pied du vent de minimalisme qui souffle sur le monde du design, avec la tendance de l’éco-logo?

Une autre piste de réflexion s’explique peut-être par l’engouement de ces dernières années pour le style scandinave minimaliste et épuré. Cela se retrouve à la fois pour le mobilier ou bien la déco. Apporter une touche d’anticonformisme dans son intérieur permet peut être aussi de se démarquer?

Inspiration ou pas, ce mouvement à la côte. On peut toujours acheter des modèles originaux pour plusieurs milliers d’euros sur les sites spécialisés. Certains créateurs se lancent carrément dans des projets au style memphis sur de plus grandes envergures comme à l’agence Walala.

 

Articles récents


Articles similaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *