Articles similaires

Histoire du logo : L’évolution des logos de l’Antiquité à nos jours

par | ressources et méthodologie

Copyright Renault Group

Venu du grec, « logos », qui signifie « langage », ce mot est aujourd’hui connu de tous. Mais quelle est son histoire ?
Dans la culture occidentale, le logo apparaît souvent sous une forme iconique. On peut le retrouver par exemple dans l’imagerie mythologique de la Grèce antique, aux alentours de 1500 ans avant J.C, sur les vases et objets religieux.
Un peu plus tard, on retrouve une certaine idée de logo dans les icônes religieuses représentant notamment la vierge Marie dans la religion orthodoxe.
Il nous faut attendre l’année 1389 pour voir pulluler des enseignes devant les pubs d’Angleterre. Le roi Richard II ordonna, par mesure de santé publique, qu’on différencie les lieux où on pouvait boire de la bière, car tout le monde n’avait pas accès à l’eau potable. On retrouve alors beaucoup d’enseignes reprenant l’imagerie de la bière, avec l’illustration de chopes ou de fleur de houblon.

Un usage informatif

En 1440, l’allemand Johannes Gutenberg démocratise l’imprimerie de masse. Les imprimeurs se différencient donc en ayant des logos. La technique utilisée par les imprimeurs sera d’apposer un symbole reconnaissable directement sur le papier, en filigrane, c’est-à-dire en transparence.  Au 19 et 20ème siècle, l’industrialisation permet la démocratisation du logo en tant qu’objet de communication, notamment avec la création du logo de Coca-Cola, en 1885. On conserve la police de caractères Spencer utilisée pour le lettrage, plus d’un siècle après sa création.

Le premier logo?

Le premier et plus reconnaissable des logos de l’ère moderne nous vient d’une société anglo-néerlandaise de l’ère victorienne, aux alentours des années 1900. Le coquillage de Shell, l’entreprise d’exploitation pétrolière. À l’origine, noir et blanc et à l’horizontale. Raymond Loewy, le célèbre designer, remaniera le logo en 1971. Ce changement de design survient à l’occasion de l’implantation de l’entreprise en Amérique du Nord et particulièrement en Californie. Raymond Loewy reprendra les couleurs rouges et jaunes, peut-être en clin d’œil à la communauté hispanique qui y est fortement représentée.

Il n’a pas été changé depuis, ou très légèrement et reste très efficace, avec des couleurs simples et des contours déjà épurés. La marque se différencie alors de ses concurrents de par sa charte graphique.
L’histoire du logo est ensuite influencée par Pierre de Coubertin, qui, en 1914, dessine celui des Jeux Olympiques. En représentant les cinq continents par cinq anneaux de couleurs différentes imbriqués les uns dans les autres. Coubertin créera un symbole intemporel d’union et de coopération humaine par le sport. Les cinq anneaux apparaitront d’abord sur des cartes postales, puis sur des drapeaux. Coubertin, par cette action, ramène le logo en tant qu‘outil fédérateur de cultures plutôt qu’objet marketing.

 

Vers une conscience écologique

Plus récemment, un vent de minimalisme a soufflé sur l’univers des logos. Et ce, dans une volonté de réduction de l’empreinte carbone des campagnes de communication et des images de marques. Le concept d’EcoBranding ,initié par le graphiste Sylvain Boyer, aide à créer des éco-logos. Le but : plus de sobriété dans les logos et à terme : la réduction de l’empreinte écologique de la communication visuelle.
On va épurer le style, quitte à revenir sur la forme originale, par exemple sans couleurs. On pourra notamment citer la marque française d’automobile Renault, qui en 2022, repense son logo en reprenant la charte graphique de son logo de… 1970 !

Toujours est-il qu’aujourd’hui, le logo fait partie intégrante de l’identité visuelle d’une entreprise, d’un parti, d’une équipe sportive etc. Un logo est un étendard qui évolue au fil des périodes, selon les préoccupations des époques, épuré ou non, coloré ou non, il fait partie intégrante du paysage visuel moderne.

Articles récents


Articles similaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *