Études, écoles, formations dans le design : ce qui a changé

 

L’évolution perpétuelle du marché de l’emploi dans le secteur du design apporte de grands changements. Ceux-ci bouleversent considérablement le système de formation dans les différents types d’écoles. Par conséquent, il est nécessaire pour vous, aspirants aux métiers du design, de connaître les différentes d’écoles qui existent. Ainsi que les types de formation disponibles et l’appréciation des diplômes dans le secteur du design. 

Les 4 types d’école pour sa formation

En priorité, les écoles se distinguent ici selon les frais d’inscription. Ceux ci varient en fonction des établissements. Il existe quatre types d’écoles :

  • Premièrement, les écoles publiques : la demande dans ce type d’établissement est élevée. Car la scolarité est gratuite et les frais d’inscription sont largement accessibles à tous ;
  • Puis, les écoles privées sous contrat : la demande reste assez élevée, la sélection est difficile. Mais contrairement aux écoles publiques, il faudra participer en partie aux frais de scolarité ;
  • Ensuite, les écoles privées hors contrat : malgré la scolarité qui est entièrement payante, la sélection d’entrée est rigoureuse, car ce type d’établissement jouit en général d’une forte réputation. Les professeurs sont en grande majorité des professionnels en activité, ce qui donne à leur enseignement un ancrage dans le réel qui est un atout considérable pour les étudiants.
  • Enfin, les organismes de formation : ils s’adressent plus aux entrepreneurs ou aux salariés qui souhaitent se former ou se reconvertir. Ils bénéficient des mêmes inconvénients (coût) et avantages (profs pros) que les établissements hors contrats.

Les 3 types de formations dans le design 

Les différents types de formation des métiers du design sont les suivantes :

Add Content Block
  • D’abord, le présentiel : c’est la forme la plus connue et répandue d’apprentissage. Il s’agit du système où l’on se rend dans un centre de formation pour y apprendre. Ici, vous disposez d’une autonomie restreinte et de l’assistance permanente de professeurs. Cette forme d’apprentissage demeure la plus chère financièrement et la plus coûteuse en temps;
  •  Ensuite, vous avez le E-learning qui est un apprentissage à distance en ligne avec vidéos enregistrées. Ici, vous avez une liberté et une autonomie totale, car vous pouvez le faire, qu’importe l’endroit où vous trouvez. C’est la forme d’apprentissage la moins coûteuse ; Le revers de la médaille est cependant qu’elle va vous demander un sens de l’organisation certain, de la maturité et une capacité suffisante à vous prendre en charge.
  • Enfin, le live-Learning qui est une sorte d’intermédiaire entre le présentiel et le E-learning. Face à une caméra, vous pouvez interagir avec vos professeurs pour des séances de questions/réponses et de corrections de vos travaux . Certaines écoles ont un système pédagogique très évolué en la matière et qui peut réellement vous faire gagner un temps considérable. Par exemple sur des corrections individuelles vous pouvez voir à distance la main du professeur corriger vos travaux !  Qui plus est cette méthode d’enseignement s’adapte aussi bien à la formation initiale (étudiants) qu’à la formation continue (professionnels en activité, reconversion)

Les changements dans l’enseignement et la formation 

De même que le marché du design change, l’apprentissage évolue également. Études, écoles et formations dans le design de même. De nouveaux outils et nouvelles techniques pédagogiques sont mises en place par certains établissements le plus à la pointe des découvertes en neuroscience. Car le constat est sans appel,  Il ne suffit plus de ne maîtriser que la pratique et la théorie pour réussir dans le design. Pour s’imposer dans le milieu, les designers doivent accessoirement avoir une formation en communication et marketing. Ils doivent être capable de présenter leurs œuvres, savoir les valoriser et savoir se vendre…

Un autre point clef de la réussite dans le domaine est l’acquisition de ce que les RH nomment les Soft Skills (compétences douces). Autrement dit la confiance en soi, la gestion des émotions, l’empathie, la curiosité … Ce large domaine de compétence à acquérir pour faire la différence demande l’accompagnement d’un coach spécialisé. Le constat récurrent qui est fait est que malheureusement très peu d’écoles ou de formations en design préparent à la réalité du marché du travail.

La valeur des diplômes 

Bien que certains pays restent attachés à la valeur du diplôme dans le cadre de l’emploi, d’autres pays tels que les pays anglo-saxons valorisent plus l’artiste et l’expérience. Il est important de savoir que pour un recruteur ou pour un client, le designer est examiné tout d’abord sur ses aptitudes et son originalité qui transparaissent principalement à travers son portfolio. Autrement dit, la valeur d’un diplôme est relative. Bien que celui-ci reste indispensable, il ne vous ouvrira pas toutes les portes. Vous serez donc jugé non pas sur le papier, mais en fonction de vos aptitudes pratiques. 

Celles-ci pourront s’acquérir à travers une formation de qualité centrée autant sur la théorie, la pratique, que l’apprentissage des softs skills et autres compétences annexes indispensables à la réussite d’un designer aujourd’hui. En tant que passionné du design, n’hésitez pas à choisir l’école de design de votre choix dont la pédagogie correspond à vos besoins et à vos objectifs. Études, écoles et formations dans le design sont des éléments qui sont en constante évolution. Il est indispensable donc de se tenir informé.