Devenir décorateur scénographe

Tout ce que vous percevez comme décor, appréciez comme détail et qualifiez d’effets scéniques est le résultat du génie créateur d’une personne : le décorateur scénographe. Véritable maillon incontournable de la scène, interprète scénique du réalisateur, il est de toutes les manifestations ou expositions évènementielles.

En quoi consiste le métier ?

Le métier de décorateur scénographe consiste à créer et mettre en place des décors pour une pièce de théâtre, un film, une publicité. Selon le besoin, il revêt diverses casquettes :

  • Architecte d’intérieur : il a un regard sur les décors, les costumes, le mobilier. Il dessine les plans, réalise des maquettes, élabore le tracé d’un plan ou le dessin d’un espace scénique, crée et réalise des maquettes (dessin 2D, en volume 3D) ;
  • Le décorateur scénographe par définition surveille l’avancement des travaux de réalisation en respectant les contraintes techniques et budgétaires ;
  • Décorateur scénique : il est en charge du design du décor de la pièce. Il conçoit les décors suivant les directives du metteur en scène. Il fait un devis et soumet au client et en cas de validation, il commande les matières premières nécessaires ;
  • Gestionnaire de budget : Il coordonne l’avancement des travaux de réalisation en tenant compte des contraintes techniques et budgétaires ;
  • Analyste : Le décorateur analyse d’abord le scénario et passe en revue les lieux de tournage, accessoires, effets spéciaux, etc. 

Le profil type du décorateur scénographe

Les qualités requises pour être un bon décorateur scénographe sont les suivantes :

  • Créativité et imagination ;
  • Grand sens de l’organisation ;
  • Mobilité et flexibilité ;
  • Polyvalence ;
  • Capacité d’analyse ;
  • Capacité à prendre des initiatives ;
  • Capacité à coordonner une équipe ;
  • Aisance relationnelle.

Mais il doit également, justifier des compétences techniques suivantes :

Add Content Block
  • Maîtrise des logiciels de conception ou dessin assisté par ordinateur ;
  • Connaissance en arts plastiques, arts décoratifs ou architecture d’intérieur ;
  • Habileté manuelle et excellente représentation dans l’espace ;
  • Connaissances des accessoires d’électricité, peinture, sculpture, histoire de l’art, normes de sécurité, colorimétrie, etc.

Quelle formations, quels débouchés ?

Le métier de décorateur scénographe en termes de formation est un métier qui demande une adaptabilité et une flexibilité permanente. Ces critères sont si importants que l’on en arriverait à se demander s’il s’agit réellement d’un métier ou d’une activité empruntée au système D. Le métier à lui seul, peut-il nourrir son homme ? Préoccupation légitime quand on considère le caractère provisoire et intermittent des employeurs de décorateurs scénographes

Le décorateur scénographe est un homme aux multiples facettes selon son espace de déploiement (théâtre, cinéma, musée). Tantôt architecte, designer, parfois costumier ou éclairagiste, le décorateur scénographe n’a pas vraiment de profil type. La polyvalence le décrit fortement.

Le décorateur scénographe comme salarié travaille généralement pendant une durée limitée puisque son contrat ne couvre que le temps de la réalisation d’un film ou celui de la représentation d’un spectacle. Cet intermittent du spectacle est embauché en fonction des besoins, ce qui rend son métier principalement instable. Très souvent, le décorateur scénographe possède une autre activité professionnelle (peintre, sculpteur, professeur d’art…). Le métier à lui tout seul ne peut nourrir son homme que si le décorateur scénographe a acquis une certaine renommée dans le domaine et multiplie les salons et expositions.

Un débouché intéressant est de se constituer en agence et de chapeauter divers projets en même temps en se faisant accompagner d’assistants-décorateurs, de scénographes, de designers d’intérieur et d’architectes afin de brasser une plus large gamme de clients et pouvoir dégager une réelle plus-value.