Articles similaires

Procrastination: ne remettez plus au lendemain ce que vous pouvez faire maintenant

par | méthode d'apprentissage, ressources et méthodologie

Si vous êtes devant cet article, c’est peut-être que vous êtes en train de procrastiner. Si non, c’est que vous cherchez une solution contre votre habitude de remettre toujours à plus tard chaque chose que vous devez faire. Il est normal de s’évader de temps à autre des tâches que nous rechignons à faire. Rassurez-vous très peu de personnes éprouvent du plaisir à faire au quotidien des tâches difficiles à accomplir. Nous sommes de plus en plus nombreux à assumer notre côté procrastinateur, aussi bien à la maison qu’au bureau. La procrastination n’est pas reconnue comme une maladie, cependant elle peut handicaper quand elle ne veut plus vous lâcher.

 

Qui sont réellement les procrastinateurs ?

L’américain Tim Urban, lui-même un grand procrastinateur, nous explique à travers son blog : “Wait but Why”, comment les vrais procrastinateurs fonctionnent.
De son expérience, il y a différents profils de procrastinateurs.

Il y a celui qui fait tout à la dernière minute, estimant que cela booste ses performances. Or il ne faut pas confondre rapidité et qualité. Souvent s’y prendre au dernier moment ne garantit pas des résultats extraordinaires, désolé.

Il y a les perfectionnistes voulant à tout prix éviter l’échec. Ils ont la possibilité de réussir, sauf qu’ils manquent d’efforts pour l’accomplir. Ces individus sont souvent distraits par d’autres choses. Nous sommes de plus en plus éparpillés dans nos tâches, notamment par la technologie. Quel outil merveilleux ce téléphone portable, internet, la mouche qui vole au-dessus de la tête de Fred… Et pourtant, ils veulent bien faire.

Enfin, il y a ceux qui n’arrivent pas à prendre de décisions. Pourquoi ? parce qu’ils estiment que ce n’est pas leur rôle de prendre la décision finale. Par conséquent, les choses traînent en longueur et il est impossible d’avancer sur l’objectif principal.

Les procrastinateurs se répètent généralement :
“Je me sens plus de le faire demain”.
“Je travaille mieux sous pression”.
“Ça peut attendre, ce n’est pas important.”
“Je ne peux pas le faire comme il le faut en ce moment.”
“Je ne me sens pas inspiré pour le moment.”

Si vous vous dîtes ces phrases, je suis désolé de vous confirmer que vous êtes bien un procrastinateur.

 

Quand faisons-nous preuve de procrastination ?

Généralement quand nous sommes face à une tâche pénible et routinière, comme : le ménage, les courses, écrire un dossier, et bien d’autres. Ces tâches d’importances, nous cherchons à les remplacer par des tâches non urgentes ou des activités plus agréables. Quand une tâche à faire ne nous procure aucune satisfaction ou que nous sommes contraints de faire quelque chose, la procrastination nous attire. Nous sommes conscients de faire preuve de procrastination et cela peut créer un sentiment de culpabilité. En effet, l’action, la réactivité ainsi que l’efficacité sont des traits valorisés en entreprise.

Les conséquences de la procrastination peuvent être nombreuses :

  • ne pas réussir à saisir les bonnes opportunités
  • perdre un temps précieux
  • engendre une mauvaise réputation
  • des difficultés à prendre une décision
  • développement d’émotions négatives telles que le manque de confiance en soi, le stress, l’anxiété

 

Comment maîtriser la procrastination ?

Comme Tim Urban l’explique, la procrastination est un singe qui prend le volant de notre cerveau rationnel pour nous détourner de notre mission principale. Ce singe n’ a que l’envie de s’amuser, de faire tout autre chose que ce que vous devez accomplir dans un temps limité. Lorsque la deadline arrive à grand pas, la panique sous forme de monstre vient vous rappeler à l’ordre. Généralement, nous pouvons observer que plus la deadline est loin, plus nous sommes enclin à procrastiner. Alors que si la deadline est proche, notre esprit aura moins tendance à s’éparpiller. La méthode pomodoro est idéale pour définir son ordre de priorité et planifier son temps de travail. 

>> En savoir plus sur la méthode pomodoro <<

Concrètement, vous pouvez :

  • faire des to-do lists, car il est toujours plus valorisant de pouvoir rayer une tâche accomplie.
  • fixer des objectifs simples et réalistes. Il faut procéder par étape dans vos missions surtout si elles s’inscrivent sur le long terme. Un peu comme si vous deviez monter un escalier, il vous faut gravir les marches les unes après les autres pour atteindre le sommet.
  • s’autoriser des petites récompenses après chaque tâche pénible
  • trouver du temps pour se détendre, sans écran, en allant marcher, faire une pause café…
  • créer des conditions optimales. Le calme, un portable en mode avion seront vos meilleurs amis. 

 

En résumé

Procrastiner n’est pas un mal, le tout est de le faire avec modération. S’organiser au quotidien, se fixer de petits objectifs au quotidien dans ces tâches, vous permettra de gagner en efficacité. Vous verrez que le stress de ne pas y arriver s’évaporera petit à petit.

Si malgré toutes ses recommandations vous n’arrivez pas à dompter cette envie de reporter toutes vos missions, il vous faudra sonder votre cœur. Aimez ce que nous faisons est important et a un impact sur notre envie d’accomplir des choses. Votre procrastination vient peut-être que vous vous ennuyez ou que vous n’avez aucun plaisir dans le domaine que vous exercez. Qui sait, pour vous la clé pour arrêter de procrastiner est de faire ce à quoi vous êtes doué.

>> Découvrir son talent en 5 étapes << 

Arrêter de procrastiner n’est pas à remettre au lendemain, agissez maintenant 😉

Articles récents


Articles similaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.