Clémence Germain Designer Industriel

 

Le métier de Clémence Germain est designer industriel, elle nous raconte tout sur ce secteur d’activité d’un point de vue salarial et auto-entrepreneur.

Nous allons voir en quoi consiste son métier, et pourquoi est-il étroitement lié au milieu du Design. Oui on vous explique tout dans la suite la vidéo suivi de l’article ! 

Designer industriel, c’est quoi ?

C’est tout d’abord travailler pour différents types de clients, qui développent des objets, produits. Quel que soit le type de produit, les entreprises font appel à Clémence pour faire l’ergonomie et le look du produit. Elle a aussi la spécificité d’avoir des notions sur la réalisation industrielle du produit. Elle est donc amenée à échanger avec des bureaux d’études mécaniques ou électroniques pour faire un produit viable.

Add Content Block

Son parcours

Elle a fait ses études à l’école de design de Nantes Atlantique et a terminé par un master qui “Innovation Responsable”. Les problématiques de design étaient environnementales ou de design autour de la santé et de projets sociaux. Après son diplôme, elle a travaillé dans une Start-Up pendant 2 ans, où elle a développé un petit robot pour les enfants autistes. L’objectif était que le robot soit une plateforme de jeux et d’apprentissage. C’est un travail particulier car étant dans une petite équipe en tant que designer, elle pouvait travailler aussi bien sur quelque chose de très industriel tout comme faire de la communication, du graphisme… Elle a fait de l’UX donc plus qu’un poste de designer global. 

Après cette expérience de deux ans, elle a changé de secteur et a travaillé dans une entreprise qui développait des box internet et tous types d’objets connectés pour le multimédia pour la maison. La manière de travailler était complètement différente, les employés avaient en général une semaine pour développer un produit. Il était déjà quasiment terminé d’un point de vue industriel, mécanique et l’électronique à l’intérieur était fixé donc en tant que designer la marge de manœuvre était plus restreinte. L’objectif de rendement était moins orienté sur l’innovation et sur la réflexion de comment l’utilisateur final allait l’utiliser. 

Pour finir, elle a voulu essayer de se lancer à son compte. Elle n’était pas sûre de vouloir l’être, c’est le fait d’avoir 1 puis 2 clients qui lui a plu et l’a poussé. Les projets sur lesquels Clémence travaille actuellement, sont assez variés comme ce qu’elle a pu faire chez les entreprises où elle était salariée.

Le processus client complet

Très souvent, les entreprises l’appellent avec déjà une idée de produit en tête. Ce peut-être, une start-up dont l’activité entière est basée sur la vente de ce produit. Où encore des grands groupes qui veulent avoir un nouveau produit sur leur étagère. Il peut lui arriver d’avoir que de la forme et de l’ergonomie à faire et d’autres fois cela peut aussi inclure des recherches en amont de tendances, d’existants. Elle peut donc travailler sur des projets durant une semaine avec un travail d’exécution très rapide. Ou parfois, d’autres projets qui peuvent durer 6 mois à un an de développement complet d’un nouveau produit. Cela varie tellement d’un client à un autre. En général, au premier contact comme ce sont des entreprises existantes, ils ont déjà une idée, un marché et une cible pour le produit qu’ils veulent développer. 

La première étape est celle de recherche où elle analyse le produit, son marché, la veille esthétique. Elle propose ensuite quelques pistes à ses clients (dessins, images d’inspirations) et puis fait des premiers croquis sur tablette graphique. Cette étape là est primordiale, car elle doit encore discuter avec eux pour leur proposer différents axes pour analyser leur besoin. Elle dispose d’imprimantes 3D qui permettent des petits prototypes et ainsi savoir quel concept est le mieux. Pour les plus grands, des maquettes sont indispensables.

Pourquoi le design industriel ?

Depuis le début, le design produit et industriel lui plaît et le processus de fabrication industriel l’intéresse. La différence entre elle et les autres designers est le fait d’avoir acquis l’univers du Design industriel car les autres ne l’ont pas. La spécialité chez un designer est primordiale.

Être salarié ou auto-entrepreneur ?

Aujourd’hui, aucun regret d’être indépendante et elle souhaite continuer par choix. La variation des projets est un point essentiel et épanouissant dans ce milieu. Son organisation dépend d’elle seule et ainsi elle peut s’intéresser à d’autres projets solidaires. 

Un grand merci à Clémence pour toutes ces informations qui peuvent nous éclairer sur le métier de designer industriel ou designer de produits.

Si vous avez manqué l’épisode 27 de Paroles de pros, c’est par ici : https://www.ecolelafontaine.fr/marie-global-design-paroles-de-pros-n27/