Articles similaires

PDP n°9 – Claire : L’étudiant face au recruteur

par | paroles de pros

Claire travaille actuellement pour une Start up. L’objet de la discussion aujourd’hui : le recrutement des jeunes diplômés, les difficultés pour arriver à bien se vendre…

Nous allons voir en quoi consiste son métier, et pourquoi est-il étroitement lié au milieu du Design. Oui on vous explique tout dans la suite la vidéo suivi de l’article ! 

Le parcours de Claire

« Qu’est-ce que tu veux faire plus tard ? » Cette question, vous avez dû l’entendre des centaines de fois, et bien figurez-vous que Claire n’a pas été épargné. Comme beaucoup d’autre jeunes, Claire ne savait pas ce qu’elle voulait faire. Face à cette situation, elle s’est fixée un objectif à atteindre et elle a pu s’en servir de fil conducteur pour faire ses choix. Grâce à ça, elle s’est investie en cours et ce, même si ce n’était pas passionnant. Avoir un objectif permet d’avancer dans n’importe quel domaine. Cet objectif ne cesse d’évoluer et vous évoluez avec lui simultanément, les lignes droites sont courtes.

Plus précisément, qu’est-ce que fait Claire ?  

Claire travaille au sein d’une Start up qui se défini en réalité comme une agence de communication et de conseils axée sur le monde étudiant., Elle-même confrontée quand elle était étudiante à un problème de mise en relation, c’est ce qui l’a poussé à collaborer avec cette entreprise. Les étudiants cherchent des stages, des partenariats, des premières embauches… et parallèlement, les entreprises recherchent des profils qui pourraient correspondre à ces offres. Ces deux sphères ont donc tout intérêt à collaborer, échanger et communiquer ensemble.

Claire a très vite remarqué lorsqu’elle était étudiante, que la relation avec les entreprises est parfois très compliquée. En cherchant à innover dans le domaine des ressources humaines et du recrutement, cette Start up a su séduire et combler Claire. Le « formel » est impressionnant et déstabilisant, et c’est pourquoi cette entreprise cherche à mettre en place quelque chose de nouveau et de plus simple.

Un exemple pour que l’on comprenne mieux les techniques mises en place

Cette Start up propose son aide aux écoles, aux entreprises et même aux personnes qui ont besoin de conseils. La plupart de leurs clients sont des entreprises qui ont besoin de faire comprendre à leurs clients, leur valeurs, leur culture d’entreprise et tous les paramètres associés. Une incompréhension au commencement, de la part du recruteur ou de l’éventuel salarié pose des problèmes de communication et entrave la relation des deux parties. Ce qui découle en général de cette situation, c’est un manquée productivité, de motivation et chaque personne est impactée. 

Afin de limiter et éviter ce genre de situation, la Start up a eu l’idée de faire rencontrer les recruteurs et les employés d’une entreprise à des étudiants dans un cadre informel. Ces actions passent par des after work, des discussions brise-glace et animées qui ont pour but de les faire « jouer » ensemble. La rencontre est alors très différente de d’habitude et cela permet de cerner le caractère, le profil de la personne avec laquelle on aimerait travailler ou non. Des valeurs humaines et d’entreprises similaires vont faire que la relation va être mieux orientée. L’objectif final est bien évidemment de trouver des échanges qui soient gagnant-gagnant.

Les étudiants actuellement sont-ils mal préparés au marché du travail ?

Il faut se rendre à l’évidence. Incontestablement, les étudiants sont confrontés à des failles et à un écart entre ce qu’ils apprennent et ce qu’est vraiment le monde du travail. La façon dont nous apprenons et les connaissances transmises à l’école vont devoir se « transformer » en compétences que l’on va devoir développer. La mémoire et les connaissances sont importantes, mais le savoir-faire est différent en entreprise. Les connaissances sont facilement perceptibles, mais le plus dur est de déterminer quelles sont nos compétences.   

Se dire, « je suis capable de… » ou « je sais faire ça » permet de déterminer de mettre en exergue ses compétences. Grâce à ça, il est possible de mieux se vendre auprès des entreprises. Apprendre et développer ses compétences sont des choses que l’on fait continuellement tout au long de notre vie et ce encore plus lorsque l’on travaille. Ce n’est plus imposé par l’école, le choix d’apprendre est libre et souvent mieux perçu quand nous l’avons décidé.

Des conseils pour un étudiant qui aimerait s’insérer dans une entreprise ?

Osez démarcher et se renseigner pour trouver une entreprise, c’est la base de votre démarche. Il faut également essayer d’aller voir plus loin, voir ce qu’il y a de plus local, voir des petites structures. Les plus petites structures offrent l’avantage d’être moins encadré, les opportunités pour apprendre sont nombreuses comparé à une plus grosse structure où tout va être très cadré, très rigoureux. La première des choses est de réfléchir à qui vous êtes, qu’est-ce que vous voulez et ce que vous ne voulez pas, et surtout faites-vous votre propre avis de vos expériences.

Nous remercions chaleureusement Claire qui a su nous guider aujourd’hui dans cette interview.

Si vous avez manqué l’épisode 8 de Paroles de pros, c’est par ici : https://www.ecolelafontaine.fr/dorian-tennis-design-paroles-de-pros-n8/

Articles récents


Articles similaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *