Chef d’atelier des industries graphiques 

Pilier important de l’imprimerie, le chef d’atelier des industries graphiques est un professionnel chargé de la supervision de la production de plaquettes commerciales, des magazines ou des livres. Il travaille très souvent sous pression et établit un planning pour répondre de façon efficiente aux attentes du client. Découvrons pas à pas tous les aspects de ce métier ancré dans le milieu du Design.

Les missions dans le métier 

Ce cadre technique travaille aussi bien dans l’imprimerie de la presse que de celle de labeur. Il est en relation directe avec le directeur technique ou le responsable d’entreprise qui passe la commande auprès de l’institution à laquelle il dépend. Il est chargé de vérifier tous les projets en cours avant qu’ils ne soient imprimés. Chaque projet est sous sa responsabilité, il est souvent amené à gérer une équipe d’agents de maîtrise et d’opérateurs afin d’organiser au mieux la production. 

Il tient ainsi compte de la quantité, de la qualité et des délais de livraison qui peuvent parfois être très courts, en fonction du cahier des charges établi en amont. C’est donc à lui d’organiser les équipes d’ouvriers en fonction du rendement attendu.

Sa mission prend une dimension un peu plus large. En effet, il répartit le travail entre ses collaborateurs, établit leurs plannings et gère les commandes. Il partage donc son temps de travail entre l’atelier de production et son bureau. 

Add Content Block

En outre, il collabore avec les clients au moment de la signature des bons à tirer. Il doit donc pouvoir maîtriser les pré-requis d’une bonne relation commerciale car il met le client en confiance en utilisant les termes adéquats.

Pour finir, le chef d’atelier des industries graphiques s’assure de disposer des meilleurs outils et logiciels en matière d’imprimerie. Pour ce faire, il est à l’affût de chaque nouveauté et doit être capable de s’y arrimer très rapidement. Les délais de livraison font très souvent la différence entre plusieurs prestataires. Il faut donc pouvoir être le plus compétitif possible afin de se garder à flot.

Les savoir-faire et savoir-être nécessaires

Pour devenir chef d’atelier des industries graphiques, il est essentiel d’être polyvalent et maîtriser tous les aspects de la chaîne graphique. Animer et manager une équipe demande beaucoup de dynamisme, de rigueur et d’engagement personnel. Il faudra être en mesure de pouvoir fournir un effort de travail important. Un manager doit être tenu d’avoir un excellent sens relationnel tant en matière d’empathie que de contact permanent avec ses collaborateurs. Une bonne communication sera essentielle à la bonne réalisation des projets.

Sa connaissance et son suivi des évolutions technologiques vont lui permettre d’optimiser ses coûts et de maintenir un niveau de compétitivité élevé. Suivre l’évolution des logiciels informatiques utilisés dans l’imprimerie et dans le domaine de l’image permettra d’anticiper les futurs changements.

N’oublions pas que ce chef d’atelier est aussi un gestionnaire, la maîtrise des logiciels de gestion et de bureautique, ainsi que des notions de comptabilité sont donc indispensables.

La formation du chef d’atelier en industries graphiques  

Pour devenir chef d’atelier des industries graphiques, il faut passer par un Bac professionnel et ensuite une licence avec un Bachelor design graphique, avec une spécialisation médias imprimés. 

Il faut apprendre la réalisation d’un projet de communication, la réalisation de produits plurimédias et la réalisation de produits imprimés.

Ces formations sont disponibles dans les écoles de design qui dispensent des connaissances en technique moderne du graphisme. 

Il est également possible d’opter pour une licence pro métiers du design avec différents parcours proposés : design graphique éditorial et multimédia, design éditorial et graphique, ingénierie et management de projets en communication et industries graphiques. Il est aussi possible de choisir un DNMADE ou DEMADE graphisme spécialité design graphique et image. Ces formations sont accessibles en formation initiale ou en alternance, une chance de plus de pouvoir gagner en expérience professionnelle, et ainsi compléter son portfolio. Par ailleurs, nombreuses sont les écoles privées qui proposent des cursus spécialisés dans le domaine du graphisme.

 

Débouchés et salaires

Après ou pendant la formation, des stages en entreprise seront nécessaires afin d’asseoir ses connaissances. Selon la convention collective de l’imprimerie de labeur, 2400 euros représentent le salaire minimum brut mensuel du chef d’atelier des industries graphiques. Il est variable en fonction des entreprises, du secteur privé ou public et de l’évolution en interne. Dans plusieurs cas, être chef d’atelier des industries graphiques est l’aboutissement d’une carrière. Il faut patienter un certain nombre d’années afin d’atteindre ce poste de cadre technique. Mais, aucune règle n’oblige à passer par un canal normal. Il est tout aussi possible de se démarquer et d’accéder à ce poste rapidement.

Vous avez désormais toutes les clés en main pour réussir votre parcours. Ce métier est peut-être fait pour vous, c’est le moment de se lancer !